Le chaudron de Madblue

Carnet de vie

23 mai 2017

"Avec les compliments de la Marquise"

marquise

 

Marquise - Joanne Richoux

Résumé (4e de couverture) : Un casting. Une centaine de candidats. Huit lauréats. Leur rêve ? Intégrer une société secrète en Ecosse, où une poignée d'élus vivent comme à la cours du Roi Soleil chez le mystérieux "Marquis". Au programme : séduction, mensonges et manipulations...

Si Charlotte avait su comment ça finirait... sûr qu'elle n'aurait pas suivi Billy dans cette galère.

Mon avis : Allongée dans le parc j'ai découvert Marquise, et j'vous le donne en mille, je suis tombée sous le charme. Je ne suis pas une habituée de ce genre de littérature mais en lisant la 4e de couverture je m'étais dis que ce serait a minima divertissant et que ça me ferait du bien de changer un peu. J'étais, par ailleurs, très curieuse de découvrir l'oeuvre d'une jeune auteur, copine de copine de surcroît, et franchement je ne suis vraiment pas déçue. J'ai été attrapée quasiment dès le début. Sans jamais être totalement dans les bottes de Charlotte mais plutôt comme une copine discrète qui lui tient la main, qui la lui lâche quand elle a besoin d'espace et qui la lui serre quand ça craint. Un ouvrage sensuel, bien rythmé, une playlist qui déchire, une plume envoûtante, une grosse claque et une fin parfaite. Je sais que je le relirai cet été, je l'emmènerai avec moi à Milan (au moins pour retrouver Floris).

Rendez-vous sur Hellocoton ! Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez Madblue sur Hellocoton
Posté par Artchoum à 19:13 - Lectures - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 décembre 2016

Lectures de vacances

2016 est bientôt finie, paillettes sur vous !

C'est avec une chronique lecture que je vous retrouve en cette fin d'année pour vous présenter mes petits derniers. Depuis que je suis en phase "état de l'art" au boulot et que je lis à peu près une vingtaine d'articles/ouvrages/documents par semaine, je redécouvre le plaisir de lire des à côté. Si vous me connaissez un peu, vous savez que je voue un amour incommensurables aux livres depuis toujours. Pour moi ce sont des bijoux et je chéris chacun de mes romans/livres thématiques amoureusement.

Entre prêts et cadeaux je voudrais vous présenter mes dernières lectures parce que ces derniers temps je me régale. Formule gagnante : thé + plaid/couette + bouquin. LA BASE. Il y en a pour tous les goût et toutes les couleurs !

blog (8)'Tain vous avez vu ?! On a eu un rayon de soleil !!

1. Le Donjon de Naheulbeuk. A l'aventure compagnons ! - John Lang

Résumé (Amazon) : Dans les plaines inconnues d’un territoire sauvage, un Barbare court en direction des grandes cités humaines. Il pense à une femme, sa cousine, qu’il espère impressionner en cherchant l’aventure. Au même instant, au fond d’une ruelle sombre, un Voleur marche vers un destin qu’il devine flamboyant. Une Elfe courtement vêtue de vert fait un premier pas hors de sa forêt, tandis qu’un Nain négocie âprement avec un sorcier… Ailleurs, au fond d’une charrette, une Magicienne accompagnée d’un Ogre émerge d’une sieste cahoteuse. Enfin, un jeune Ranger ambitieux révise le manuel des aventuriers… Ils ne se connaissent pas encore, mais ils vont affronter ensemble les dangers du Donjon de Naheulbeuk !

Ce que j'en ai pensé : On est très loin de ce que je peux lire ou écouter d'habitude, et si le Doudou avait essayé de me faire adhérer au truc il y a quelques années sans succès, j'ai craqué très récemment en ré-écoutant les épisodes. C'est donc à la faveur d'un prêt que nous ont fait nos voisins (merci, on vous aime, bisous) que je me suis plongée dans le roman. Bon du coup je connaissais déjà l'histoire et le déroulé des événements mais c'est tellement drôle qu'on ne s'en lasse pas. Les introspections des personnages sont vraiment un plus très bien pensé de la part de l'auteur. Si vous êtes familier de l'univers des jeux de rôles et/ou pour une lecture pas prise de tête du tout, je conseille à 100%.

2. Eloge de la faiblesse - Alexandre Jollien

Résumé (Amazon): Éloge de la faiblesse retrace un itinéraire intérieur, une sorte de conversion à la philosophie. L’auteur, handicapé de naissance, imagine recevoir la visite de Socrate en personne. Dès lors, s’ensuit un échange où de proche en proche émergent des outils pour apprendre à progresser dans la joie, garder le cap au cœur des tourments et ne pas se laisser déterminer par le regard de l’autre. La philosophie est ici un art de vivre, un moyen d’abandonner les préjugés pour partir à la découverte de soi et bâtir sa singularité. Peu à peu, une conversion s’opère, le faible, la vulnérabilité, l’épreuve peuvent devenir des lieux fertiles de liberté et de joie.

Ce que j'en ai pensé:  Depuis que j'ai eu ma licence en Philosophie j'avoue que je ne lis plus grand chose dans ce goût là. C'est un tort, j'adore. Après notre cours de yoga du lundi, l'autre jour, notre prof nous a gentillement ouvert sa bibliothèque je dirais. Elle nous a étalé tout un tas de bouquins et nous a dit "allez-y servez vous, lisez les pendant les vacances et ramenez les moi début janvier". Et moi j'étais là comme une enfant à qui on propose un bonbon "Vrai de vrai ?!". Fallait pas me le dire deux fois, j'en ai piqué trois. En l'occurence j'ai choisi Eloge de la Faiblesse parce que j'avais entendu Alexandre Jollien plusieurs fois en interview sans jamais lire ses ouvrages, c'était l'occasion. Cette version est un audiolib. Je m'attendais à quelque chose d'un peu différent, un peu moins journal intime, mais les réflexions de fond de cet ouvrage sont vraiment intéressantes. Il m'a permis entre autre de réfléchir à la notion de vulnérabilité et à comment les préjugés nourrissent la vulnérabilité. J'ai pu également me replonger avec plaisir dans la démarche réflexive de Socrate et ça m'a rappelé plein de souvenirs agréables !

3. La maîtrise de l'amour - Don Miguel Ruiz

Résumé (4e de couverture) : Dans la Maîtrise de l'Amour, don Miguel Ruiz met en lumière les croyances et suppositions fondées sur la peur, qui sapent notre capacité à aimer, créant conflits et souffrances dans nos relations. A l'aide d'histoires et d'allégories puissantes, pour donner vie à son message, l'auteur nous indique comment guérir nos blessures émotionnelles, comment recouvrer la liberté et la joie qui sont nos droits de naissance, ainsi que l'esprit du jeu, indipensable pour établir des relations d'Amour.

Ce que j'en ai pensé : Encore un bouquin que j'ai piqué à ma prof de yoga et que j'hésite à m'acheter pour être tout à fait honnête. Si le format manuel de bien vivre ne m'a que peu convaincue, le fond du propos m'a captivée. L'Amour, entendre par là l'acceptation, la bienveillance, la communication et non le sentiment amoureux, est une clef des problématiques qui traversent ma vie et mon boulot. Un ouvrage que j'utilise à double titre depuis quelques semaines et qui, je l'avoue, me remplit d'enthousiasme et m'ouvre des perspectives de réflexion très intéressantes !

4. Tricothérapie : le tricot est le nouveau yoga - Peace & Wool

Résumé (Amazon) : Libérez votre esprit et lâchez prise avec la tricothérapie ! Grâce à des points répétitifs, on se détend. Peace and Wool est une joyeuse petite équipe nichée sur une plage du sud-ouest de la France. Ils vivent d humour, de surf et de laines... 100% NATURELLES ! Convaincus que le tricot est le nouveau yoga, ils nous proposent 30 modèles aux noms décalés pour toute la famille (femme, homme, enfant, bébé) et pour la maison. À vous les snoods, bonnets, écharpes, châles, pull, couvertures, nid d'ange, sac ou tapis... On aspire au bonheur tout en utilisant ses 10 doigts et en ayant, en plus, la satisfaction de créer de jolies choses.

Ce que j'en ai pensé : En m'offrant cet ouvrage à Noël, mon amoureux ne pouvait pas tomber plus pile poil. Les photos sont exceptionnelles, les ouvrages m'ont l'air facile et j'ai envie de lâcher toutes mes créa en cours pour attaquer celles du bouquin ! Chaque modèle est accompagné d'un petit paragraphe sur la philosophie et/ou le bien-être, qui donne un sens particulier à ce que l'on est sur le point de créer. J'adore. L'enseigne Peace & Wool (comme Woolkiss) font partie des marques tricot qui m'inspirent particulièrement par leur engagement écologique, leur créativité mais également leur modèle économique. A découvrir !

blog (9)

5. Maliki BLOG - Maliki & Becky

Résumé (projet Ulule): "Maliki Blog est une compilation au format papier de près d'un an de petites bandes dessinées, publiées en ligne sur mon site maliki.com. Alors oui, le numérique, c'est très chouette, mais un vrai livre, qu'on peut trimbaler partout, prêter ou offrir (ou laisser aux toilettes...) c'est encore mieux !
Il s'agira donc d'un beau bébé de 304 pages, au format A5 et à couverture cartonnée souple, et qui se déclinera en deux éditions, standard et collector.
Ce projet, pour Becky et moi, c'est un peu le Graal, puisqu'il s'agit de notre premier ouvrage en autoédition, l'aboutissement de toute notre démarche de ces derniers mois visant à prouver qu'on PEUT vivre décemment de la BD en prenant le risque de sortir un peu du circuit classique. Et on croise les doigts pour que vous nous donniez raison !"

Ce que j'en ai pensé: Je ne sais même plus depuis quand je lis Maliki... mais cette petite demoiselle aux cheveux roses a bercé une bonne partie de mon adolescence et de ma vie de jeune adulte avec ses histoires tantôt douces, tantôt acides, tantôt drôles ! Elle m'a aussi inspirée pour me mettre au dessin, pour ouvrir mon blog et par extension m'a permis de rencontrer le Doudou ; comme quoi ! Alors forcément, quand j'ai eu vent de ce projet d'auto-édition via Ulule je n'ai pu que craquer instantanément. Ca a été une telle réussite, qu'en commandant un bouquin on s'est retrouvés avec une montagne de goodies plus cool les uns que les autres. Le livre est fidèle à l'univers de Maliki, avec des photos et des fanarts canons en plus. Pour moi c'est une pépite supplémentaire qui vient s'ajouter à ma collection. 

6. A l'hôtel Bertram - Agatha Christie

Résumé (Amazon) : Ah ! les muffins de l'hôtel Bertram... Ils n'ont pas leur pareil. Non plus que le thé, le personnel stylé et les clients, ladies respectables, ecclésiastiques et officiers en retraite qui viennent y retrouver l'atmosphère d'antan... Vraiment, l'hôtel Bertram est plus victorien que nature, et Miss Marple se réjouit d'y passer une semaine. Et pourtant, quelques détails la troublent : cette jeune fille, Elvira, qui s'est amourachée d'un pilote de course peu recommandable, sa mère, une aventurière décidée, et ce pauvre chanoine Pennyfather qui disparaît... Il est bien étourdi, mais tout de même...
Décidément, tout n'est peut-être pas aussi paisible et feutré qu'il y paraît... à l'hôtel Bertram.

Ce que j'en ai pensé : Cadeau de moi à moi ! Comment me remercier ?... Je n'ai jamais été déçue par Agatha Christie. JAMAIS. Alors pleine d'enthousiasme j'ai attaqué l'Hôtel Bertram. Eh bah pas de suspens hein, enfin si, dans le bouquin, mais là non. Je n'ai pas été déçue du tout. Du grand Miss Marple ! Sûrement un livre que je relirai (ce qui n'arrive jamais).

7. Un festin de nature - Erin Gleeson

Résumé (Amazon) : Véritable ode au «manger sain», cet ouvrage est le fruit des passions de son auteur pour l'art, la nature et la cuisine. Amoureuse des produits de la terre depuis son enfance, Erin Gleeson les a sublimés pour les décliner sur tous les tons et créer près de 100 recettes (entrées, boissons, salades, desserts et, surtout, plats complets) des plus originales et ultrasimples à réaliser. Egalement photographe, elle les a toutes mises en scène «- d'une manière ludique et artistique pour inventer un livre de cuisine veggie hors du commun.

Ce que j'en ai pensé : MERCI MAMAN ! Voilà, fallait que je le re-dise parce que ce livre est tellement magique que je le regarde tous les jours depuis qu'il m'a été offert à Noël. Ancienne photographe culinaire à New York, Erin Gleeson s'est installée en Californie avec sa petite famille dans une cabane, en forêt ! Peintre, photographe, cuisinière, elle nous emporte dans un florilège créatif à tomber par terre avec ce petit bijou de lecture et de passion. J'ai hâte de tester chacune des recettes veggie de ce livre, qui non seulement ont l'air délicieuses mais font l'effet d'oeuvres d'art avec trois fois rien.

Passez un bon bout d'an, comme on dit chez moi !

Rendez-vous sur Hellocoton ! Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez Madblue sur Hellocoton
Posté par Artchoum à 16:55 - Lectures - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 septembre 2016

Psycho WAK #2, le remake impromptu

wak2(3)

A la faveur d'un super cadeau que m'avaient fait mes parents à Noël dernier, j'avais pu tester un kit We are Knitters. Kit tout en main : laine, aiguilles, modèle. J'avais donc déjà écrit un article à leur sujet, et pour mémoire j'étais passablement en colère parce que le modèle n'était ni portable (coutures visibles), ni à ma taille (modèle dit pour débutant, difficile à déchiffrer et en taille unique, donc à retravailler, fallait du débutant un peu velu quoi). Cependant, grâce à mes copines tricoteuses j'avais décidé de prendre le taureau par les cornes et de faire mon propre modèle, un pull manches courtes très chaud, très sympas mais que je n'arrivais décidément pas à porter parce que j'ai une bonne carure et les grosses mailles en monobloc ça épaissit beaucoup.. Je n'ai donc jamais pu me résoudre à passer la porte de mon appart avec ce petit pull que pourtant j'aimais beaucoup.

L'été aidant, je l'ai rangé dans l'armoir et l'automne/hiver approchant j'appréhendais à chaque fois que je tombais dessus en me disant qu'il resterait là même cet hiver... What a shame ! C'est ainsi que l'autre matin, j'ai décidé de re-détricoter le tout et de me lancer dans un nouveau projet. C'est l'occasion pour moi de vous parler tricot et de mettre un peu d'eau dans mon vin côté WAK.

wak2(1)

Les modèles :

Alors voyons : grosse laine, très chaude, très douce, très colorée, grosses aiguilles... Je me saisis donc de mon livre de tricot préféré Easy tricot de la marque Woolkiss et feuillette machinalement pour trouver des modèles qui pourraient m'inspirer. Révélation, je vis entre trois chaînes de montagnes, en hiver ça caille ! Ce seront donc le bonnet B.A Black et l'écharpe Roudoudou (2m de câlins, j'étais folle rien que d'y penser) !

Ces deux modèles simplissimes m'ont demandé deux après-midi de travail. Il faut dire que la grosse laine de WAK se tricote avec des aiguilles de 10, autant vous dire que ça va à toute allure. Le bonnet est en point mousse, l'écharpe en côte simple, rien de compliqué du tout, dans l'esprit easy de Woolkiss que j'adore ! Ici, malgré la chaleur ambiante, la chappe de coton est déjà de retour laissant présager un automne pluvieux et je vais avoir besoin de toute la douceur de ma nouvelle panoplie pour affronter la baisse de luminosité !

Les aiguilles et la laine :

Je dois reconnaître que si je n'ai pas du tout été satisfaite du modèle proposé par wak, les éléments du kit n'en restent pas moins de très bonne qualité. Les aiguilles sont en bois de hêtre, vernies naturellement et fabriquées de façon artisanale* et vraiment très agréables à manier. De toutes celles que j'ai (métal, plastique, bois) ce sont mes préférées, elles glissent très bien et sont très douces avec la laine. La laine, quant à elle, se présente sous forme de pelotes de 200g entièrement en fibres naturelles* et bien que son prix soit élevé il faut avouer qu'elle tient drôlement bien la route. Je l'ai tricotée, détricotée, retricotée 3 ou 4 fois elle n'a pas bougé, toujours aussi agréable à tricoter et au toucher.

*ces informations sont celles fournies par le site, je n'ai pas vérifié outre mesure.

Ca aura pris presque un an mais j'ai enfin trouvé les modèles parfaits pour cette laine. Avec cette panoplie je suis prête pour l'hiver, enroulée dans mon écharpe roudoudou je remplacerai la morsure du froid par un câlin perpétuel, ça va être génial. En plus, la couleur aura le mérite de casser un peu le gris ambiant, ce qui n'est pas pour me déplaire !

wak2

Rendez-vous sur Hellocoton ! Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez Madblue sur Hellocoton
Posté par Artchoum à 16:54 - DIY - Commentaires [3] - Permalien [#]

31 juillet 2016

Our Aquapony friendship is magic

poisson3Aujourd'hui les gars, on va parler poiscailles et lifestyle.

La semaine dernière, mon homme m'appelle un après-midi pour me dire "Doudouce, j'ai envie d'avoir des poissons". Moi, pas contrariante et amoureuse de petits êtres vivants en tous genre, j'ai dis banco ! Et le soir même nous voilà avec deux petits Platy, affectueusement appelés Poiscaille et Friture dans notre gros bocal (alimentaire) suédois.

Alors vous allez me dire, pourquoi c'est intéressant ? J'veux dire, la meuf elle a acheté des poissons c'est pas non plus la nouvelle la plus ouf du jour, faut pas abuser ça mérite pas non plus un article de blog avec un titre aussi tapageur quoi, deux photos sur FB ça suffisait non ? Bah non, parce que si j'ai cédé aussi facilement c'est parce que cette histoire de poiscailles ça fait des mois qu'on en parle avec le Doudou, parce qu'on veut se lancer dans la culture aquaponique (tu comprends mieux le titre maintenant, ça y est ? T'as pigé le jeu de mot ?). Et là tout de suite le sujet est beaucoup plus intéressant que Poiscaille et Friture partent en vacances chez les Doudoux.

Qu'est-ce que la culture aquaponique ?

Quelques sites intéressants pour commencer :

  • http://aquaponie-pratique.com/
  • https://blog.defi-ecologique.com/aquaponie-poissons-plantes/
  • http://www.greenis-france.com/

Il s'agit de mettre en circuit poissons et plantes et de cultiver ces plantes, éventuellement des légumes, grâce aux déchets des poissons. Il s'agit de monter un circuit quasi fermé où nous nourrissons les poissons, où les poissons, avec leurs déchets naturelles nourrissent les plantes et où les plantes rendent l'eau filtrée et purifiée aux poissons. Cette culture associée permet, a priori, de faire pousser relativement rapidement des plantes et des légumes. Je dis a priori parce que nous avons lancé le processus hier et la seule pousse que nous avons fièrement dressée est une pousse de poivrons repiquée, mais franchement elle s'en tire bien. Nous avons semé une graine de poivron supplémentaire et deux graines de laitues.

En termes de montage en quoi ça consiste ?

poisson5

1) Avoir des poissons !

2) Un aquarium ou un bassin. Il faut savoir qu'à la base, l'aquaponie est une forme de culture où on utilise traditionnellement des gros poissons comme des truites par exemple, pour avoir un plus grand rendement de légumes et de poissons. Dans la mesure où nous sommes très bien engagés sur la voie du végétarisme et que nous n'avons nullement l'intention de manger nos poissons (ma nouvelle phrase favorite le matin c'est "Bonjour les bébés !", alors vous imaginez...) on va se contenter de petites cultures pour le moment. On a acheté le nôtre d'occasion à un charmant couple de notre ville. Il est extrêmement simple et fait 10L ; on a aussi acheté deux babioles pour le confort des poissons : une plante aquatique et des galets.

3) Une pompe et un tuyau. Le principe c'est de monter le tout en circuit presque fermé. On a accroché le tuyau à la pompe, on a mis la pompe dans l'eau et l'autre bout de la pompe et dans le filtre fait maison ! De ce fait, l'impulsion de la pompe fait remonter l'eau dans le tuyau jusqu'au filtre qui garde les déchets et rend l'eau aux poissons, toute propre !

4) Un filtre fait maison (optionnel). Par optionnel je ne veux pas dire que vous pouvez faire l'économie d'un filtre mais vous pouvez faire l'économie de la partie fait maison. Il s'agit tout bonnement d'un bac filtrant composé de billes d'argiles. Nous avons utilisé une ancienne bouteille que nous -- que Doudou a découpée (au cutter), percée (au fer à souder pour que ce soit plus propre, mais au cutter c'est bien aussi) et remplie de billes d'argile. Les plantes sont semées, repiquées directement dans les billes d'argiles et ont donc tout le temps les racines dans l'eau, mais grace aux billes qui drainent elles ne sont pas noyées. Les billes ont aussi pour fonction de retenir les déchets des poissons et donc de nourrir les plantes ! Petit bonus, l'eau qui coule dans le bocal fait un bruit très apaisant et les bulles créées amusent les poissons, ils sont toujours dessous !

5) Du temps. Eh oui, non pas qu'à l'entretient ce soit très contraignant, en fait ça ne l'est pas plus que de s'occuper d'un aquarium normal (rapport au filtrage c'est même peut-être moins contraignant parce que l'eau reste propre plus longtemps). Mais à partir du moment où les premiers déchets (nous on a utilisés les premières eaux de poissons qui étaient alors dans un bac à part) sont installés dans les plantes, il faut 5 à 8 semaines pour que le cycle se mette en place naturellement. Les professionnels n'intègrent les poissons qu'au bout de 5 à 8 semaines donc ! Chose que nous n'avons pas faite rapport au fait qu'on a quatre poissons pour faire pousser deux salades et pas une armée de truites pour faire pousser un potager entier et monter un élevage de poisson ; l'avenir nous dira si on a fait une bêtise ou pas, cela dit nous sommes relativement confiants. On vous tiendra au courant de l'avancée du projet et de la pousse des petites plantes !

Première réussite immédiate : le filtrage de l'eau

poisson6poisson4

                                                      AVANT                                                     APRES 
                             (le soir-même après installation des poissons)                  (le lendemain matin)     

On est très contents de cette petite aventure, après notre petit potager de balcon, mon initiation et mon amour des produits cosmétiques et d'entrentient faits maisons et notre périgrination vers le végétarisme, c'est une initiative colibris supplémentaire qui nous tient à coeur. L'idéal sera bien sûr, un jour, de pouvoir être auto-suffisants en fruits et légumes, nous en sommes loin mais c'est dans un coin de notre tête !

Rendez-vous sur Hellocoton ! Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez Madblue sur Hellocoton
Posté par Artchoum à 20:42 - C'est quand le bonheur ? - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 juin 2016

Le Portugal & nous

DSC_0240

De Lisbonne à Porto en passant par Coimbra, nous sommes rentrés la semaine passée, déjà, d'une semaine de vacances remarquables. On s'est même demandé si on allait vraiment rentrer. Je n'avais jamais eu le blues post-vacances, c'est quelque chose qui me semblait totalement incompréhensible, je suis plutôt du genre à trépigner pour retourner au boulot parce que je m'ennuie trop rapidement. Cependant la période étant ce qu'elle est : fin de mes études, bouleversement professionnel, négociations administratives, examens supplémentaires, pasdepressionprendsdesdécisionspourtavie, j'avais TOUT sauf envie de rentrer. Finalement on aurait pu repartir dans le Haut-Bugey ça m'aurait fait pareil... alors le Portugal vous imaginez !

C'était magique, des vacances en amoureux au bord de l'eau, le soleil et un univers culturel totalement inconnu qui nous en a mis plein la vue plus d'une fois. Moi qui ai peur de tout je ne me suis jamais autant promenée en ville de nuit qu'à Lisbonne, le temps qui s'arrête et juste la sensation d'être au bon endroit au bon moment à chaque instant.

DSC_0232Même les métro sont des musées d'art, imaginez-vous ! Nous avons visité des tas de choses et à la fois trop peu : le musée d'histoire de Lisbonne, la tour des Découvreurs, la ville de Lisbonne, les ruines de l'anciennes cathédrales de Lisbonne, la Serre Froide de Lisbonne, l'Université de Coimbra, la bibliothèque de Coimbra (j'ai presque pleuré tellement c'était beau), les jardins de Sarralves à Porto, la librairie Lello, la cathédrale de Porto, le musée des arts sacrés de Porto... autant de lieu et de rencontres que nous n'oublierons jamais et que nous serons ravis de retrouver lors de notre prochain passage dans ce magnifique pays !

DSC_0243DSC_0283DSC_0329DSC_0515DSC_0657DSC_0623

Rendez-vous sur Hellocoton ! Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez Madblue sur Hellocoton
Posté par Artchoum à 18:42 - C'est quand le bonheur ? - Commentaires [0] - Permalien [#]